Sélection de la langue

Recherche

Pourquoi est-ce que je travaille à la fonction publique

Pourquoi est-ce que je travaille à la fonction publique

Description : Des fonctionnaires autochtones parlent de leur expérience et offrent leurs conseils à de jeunes Autochtones nouvellement arrivés dans la fonction publique.

Date : 8 février 2017

Durée : 00:06:17

Résolution : 1080p


Transcription

---Musique

Créateur, nous te remercions. Nous te remercions de pouvoir être ici. Nous te remercions aussi parce que c'est une journée spéciale pour tous les peuples autochtones. Aujourd'hui, nous reconnaissons nos jeunes, car ce sont les leaders de demain.

Lorsque j'ai commencé à travailler pour le Service correctionnel, en 1978, j'étais la seule agente autochtone de la région de l'Ontario, et je le suis restée pendant 10 ans. Puis, il y a eu un concours pour un poste d'agent correctionnel principal. J'ai présenté ma candidature. On m'a dit : " Tu sais, tu devrais être reconnaissante d'avoir un emploi parce que tu n'es qu'une Indienne. " Ça ne m'a pas découragée, ça a accru ma détermination à rester.

On m'a traitée de " Métisse en herbe ". On m'a traitée de " sang mêlé ". J'ai dû surmonter des stéréotypes, vous ne pouvez pas imaginer. J'ai donc saisi une occasion, et aujourd'hui je donne un cours de sensibilisation de trois heures sur les Métis. Je veux venir à bout de ces idées et de ces stéréotypes, informer les gens. C'est ce qu'il faut faire.

Ma mère a été pour moi une vraie source d'inspiration. Nous déménagions souvent. C'était un foyer monoparental… Je voyais ma mère aux prises avec des difficultés, puis elle a obtenu un poste dans la fonction publique, où elle travaillait sur les dossiers d'Autochtones. Ce qui m'a inspiré a été de la voir s'épanouir, parce que je voulais faire un travail tout aussi important que le sien. Mes débuts à la fonction publique m'ont ouvert les yeux à tous ces programmes offerts.

C'était un intérêt découlant de ce que j'avais vu, en grandissant, bien des choses étonnantes, et de ma volonté de faire de mon mieux pour comprendre la question. J'ai donc commencé à poser des questions, et j'ai voulu bien rapidement connaître la fonction du gouvernement. Alors, j'ai pensé que ce serait une bonne idée de travailler à Affaires autochtones et du Nord Canada pour en savoir plus.

N'hésitez jamais à poser des questions, ça ne fait jamais de tort. Je n'ai pas encore de diplôme, alors le poste que vous occupez est exceptionnel.

Vous seriez surpris de constater que vous n'êtes pas seuls à éprouver parfois des difficultés ou de la confusion. Je vous encourage donc à rester connectés, peut-être en tant que groupe d'anciens étudiants. Je vous invite aussi à vous familiariser avec vos droits en tant qu'employés, et à les comprendre. Lisez le manuel des ressources humaines. Explorez les possibilités de formation à votre disposition et ouvrez l'œil pour des possibilités de formation pertinentes. N'ayez pas peur de demander à votre superviseur de suivre de la formation.

Je recommande simplement à chacun de vous de trouver votre vraie passion, puis, si possible, de trouver un poste dans un ministère qui vous permettra vraiment de croître et de tirer profit de cette passion et de cet entrain.

Exprimez vos préoccupations avec diplomatie. Communiquez, communiquez constamment. La communication est ce qui importe le plus dans la fonction publique et dans tout lieu de travail. Si vous éprouvez des difficultés, mettez les choses de côté et regardez-les sous un autre angle. Regardez-les de tous les angles, en vous mettant à la place de quelqu'un d'autre.

Établissez des liens, parlez aux gens. Prenez la situation en main. C'est vous qui êtes responsables de ce que vous faites. Si vous n'avez rien à faire et que vous êtes assis en silence, allez vous renseigner. Les fonceurs font bonne impression, et vous êtes tous des fonceurs, sinon vous ne seriez pas ici.

Ces trois jeunes femmes, et vous tous : fantastique. Quelles occasions s'offrent à vous, et vous êtes tous dignes d'admiration. Vous êtes tous dignes d'admiration, et comme on vous l'a dit, posez des questions. Prenez autant de place qu'il faut. Donnez votre avis, soyez là, parce que c'est le moment présent, et c'est le reste de votre vie.

---Applaudissements

Il y a actuellement chez la plus jeune génération une forte impulsion pour être actif au gouvernement, et je pense qu'un programme comme celui-ci peut accomplir de grandes choses.

Le gouvernement fédéral et les groupes d'Autochtones ont vraiment été proactifs pour renforcer leurs relations, et je pense que cela fait une différence majeure puisque, pour des raisons historiques, il y a toujours eu de la tension entre ces groupes. Je pense qu'en incluant les jeunes Autochtones, ils sont en mesure d'établir des liens plus solides pour l'avenir.

C'est incroyable, puisque l'on a la chance… on a la possibilité d'interagir avec les futurs dirigeants autochtones.

Lorsque j'ai appris que ce serait le volet autochtone, j'ai tenu à y participer parce que ça fait longtemps que je suis loin de chez moi, du Nunatsiavut. J'ai pensé que ce serait une excellente occasion pour moi de côtoyer d'autres étudiants autochtones. Si vous voulez acquérir de l'expérience de travail, mais aussi croître en tant que personne, au sein de votre culture, un emploi au gouvernement fédéral dans notre programme est l'une des meilleures expériences possible.

Si vous avez des croyances très ancrées, il est presque préférable de se tourner vers la fonction publique fédérale pour pouvoir apporter des changements. De cette façon, vous pouvez y prendre part, et selon moi, c'est une des meilleures choses que vous pouvez faire.

Créateur, nous te remercions pour cette journée. Nous te remercions pour les personnes ici présentes. Merci pour les jeunes, pour nos dirigeants. Créateur, bénis-nous et guide-nous, et à vous tous, je vous dis meegwetch. Meegwetch. Merci.


En vedette

Appli mobile « La réconciliation : un point de départ »

Téléchargez l'appli « La réconciliation : un point de départ » pour accéder à une mine d'informations sur les peuples autochtones du Canada, des événements historiques et la réconciliation.

Série d'apprentissage sur les questions autochtones

Découvrez l'histoire commune du Canada avec les Premières nations, les Inuits et les Métis.

Ce site web est continuellement mis à jour en fonction de vos commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez.
Sur quelle plateforme porte votre commentaire? (obligatoire)
Date de modification :